Comment travailler avec un patron difficile ?

Travailler avec un patron difficileTravailler avec un patron difficile, voire impossible, est une source de stress parmi les plus importantes au travail. De nombreuses enquêtes ont montré que souvent les salariés démissionnent à cause du comportement de leur supérieur hiérarchique plutôt que pour des questions liées à l’entreprise.

Mais qu’est-ce qu’un patron difficile ? Tout est une question de relation car un mauvais patron pour les uns peut ne pas l’être pour d’autres.

Il y a une réelle nécessité à tenter de gérer efficacement ses relations avec son patron. Pour son bien-être au travail, pour augmenter sa satisfaction à travailler dans l’entreprise et pour réduire son niveau de stress. Ce qui aura des conséquences positives sur sa santé et sa qualité de vie.

Vous avez un patron difficile et cela vous semble impossible !

L’idée n’est pas d’aimer votre patron mais de créer une relation qui ne soit pas anxiogène pour vous car à terme vous risquez de tomber malade ou de démissionner pour retrouver la même situation ailleurs.

Alors comment faire et comment se comporter ?

Vous pourrez difficilement modifier le comportement de votre supérieur mais vous pouvez changer votre propre attitude et tenter de comprendre comment il fonctionne pour adopter une approche différente dans vos relations.

Comprendre son patron est difficile

Votre entreprise est une microsociété dans laquelle vous trouverez certainement entre 7 et 9% de personnalités difficiles. Gérer un patron difficile passe par la compréhension de sa personnalité pour vous permettre de savoir comment interagir avec lui.

Voici quelques typologies de personnalités pénibles au travail :

  • Le « tyrannique » : ce profil exerce sa domination sur les autres par la peur et se permet d’humilier ses employés.

Conseil : garder son self-control et ne pas se laisser intimider. Il faut gagner son respect et sa confiance pour lui montrer votre compétence.

  • Le «comploteur » : ce profil est toujours derrière vous à scruter le moindre faux pas dans votre travail.

Conseil : construire une relation de confiance et apporter une grande attention à votre travail pour mettre votre patron dans la poche.

  • Le mauvais «communicateur» : ce profil donne peu d’information et de directive sur les tâches à accomplir et souvent vous devez refaire le travail entièrement.

Conseil : être très proactif, ne pas s’énerver et poser de nombreuses questions avec diplomatie pour obtenir le maximum d’informations.

  • Le « saboteur » : ce profil ne vous félicite jamais, s’approprie le fruit de votre propre travail et rejette la faute sur vous en cas de problème.

Conseil : conserver toutes les traces de votre travail pour avoir des preuves en cas de problème et toujours brosser votre patron dans le sens du poil pour qu’il se sente bien et admiré.

  • Le « lunatique » : ce profil a des sauts d’humeurs imprévisibles jusqu’à vous même ignorer.

Conseil : ne pas prendre personnellement ses sautes d’humeurs et se limiter aux seules questions urgentes dans ce cas.

Rappelez-vous que l’on peut faire changer des comportements mais pas la personne. En attendant, l’important est de survivre dans ces situations sans y laisser sa santé.

Comment gérer un patron difficile

Avoir une bonne communication

Votre patron n’est peut-être pas un caractériel mais travailler avec lui est tout de même difficile. Avez-vous appris à le connaître ? Quels sont ses objectifs personnels ? Est-ce qu’il subit des pressions de sa hiérarchie ? Qu’est-ce qu’il aime, le contrarie ou le rend impatient ? Quels sont ses hobbies ?
Vous pouvez changer votre regard sur votre patron et apprendre à mieux le connaître. Mais l’amélioration de la relation demandera du temps et vous devrez prendre du recul.

Gérer un patron difficile passe aussi par la gestion de ses émotions négatives en apprenant à vous protéger : la colère ou le stress sont autodestructeurs. Relaxation, méditation, respiration, sophrologie seront des outils qui vous permettront de faire baisser la tension. Il existe des techniques pour vous aider et ne pas hésiter à consulter un professionnel thérapeute en cas de situation extrême.

Quand on maîtrise ses émotions et son comportement, il est possible de gérer sa communication dans un esprit positif et constructif pour améliorer la relation et résoudre les problèmes. Il est nécessaire pour cela de créer cette communication dans un moment opportun.

Quitter l’entreprise

Si vraiment après avoir tout tenté, il s’avère impossible pour vous de continuer à supporter votre patron, il vous reste la solution de partir.

De nombreuses personnes ayant quitté leur emploi ont retrouvé un nouveau patron sympathique, reconnaissant, qui s’informe sur leur famille. Ce changement peut s’avérer bénéfique pour votre santé même si les conditions de travail ne sont plus les mêmes.

Pour aller plus loin

  • Livre

Avez-vous un patron difficile ? Comment gérez-vous la situation ? Partagez vos expériences dans les commentaires !

*  *  * 

TELECHARGEZ VOTRE EBOOK GRATUIT

« 28 astuces pour passer une bonne journée de travail sans stress »

Partager cet article

5 réponses à Comment travailler avec un patron difficile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *