3 techniques pour faire la sieste au travail

3 techniques pour faire la sieste au travail

150 150 Marie-Pierre

sieste au travailLa sieste au travail n’est pas encore très répandue dans nos entreprises et pourtant c’est une pratique très bénéfique autant pour le salarié que pour le patron. Parmi les entreprises qui l’ont adoptée: il y a Nike, Google ou British Airways-Continental.

Pourtant un grand nombre d’études sur la sieste montrent qu’il n’y a rien de tel pour doper notre santé et notre productivité au travail. En Chine, c’est un droit inscrit dans la Constitution et au Japon, certaines entreprises rendent obligatoire le quart d’heure de repos.

« Selon une étude de l’Inpes (Institut Nationale de Prévention et d’Education pour la Santé) sur les Français et leur sommeil : 45 % des personnes interrogées estiment dormir moins que ce dont elles ont besoin et 62 % des Français rencontrent au moins un trouble du sommeil (difficulté d’endormissement, mauvaise récupération…). Et un mauvais sommeil a des répercussions sur le quotidien : 48 % des personnes interrogées déclarent un impact négatif sur leur caractère, 45 % sur leur humeur ou encore sur leur capacité de concentration, 32 % sur leurs activités quotidiennes et 30 % sur leurs relations avec les autres. » Source Doctissimo.

Que faire pour remédier ces problèmes et assurer un minimum de productivité ? Une solution : la sieste !

Pourquoi la sieste est-elle si importante pour la productivité et le bien-être au travail ?

La sieste dope notre cerveau. Voici 5 bonnes raisons de la faire :

  • Améliorer sa mémoire
  • augmenter sa créativité
  • alimenter sa concentration
  • réduire le stress et la fatigue
  • conserver son dynamisme

La sieste mode d’emploi

Quand :entre 13 et 16 heures.
Durée : de 5 à 20 mm.
Où : au bureau, dans sa voiture, dans les toilettes.

Position : Assise, adopter la position du cocher de fiacre (tête baissée, jambes allongées, bras croisés ou accoudés au bureau). Respiration : fermer les yeux, inspirer et expirer lentement cinq à dix fois. Laisser venir les bâillements.
Comment : décontracter chaque muscle des pieds à la tête. Se visualiser heureux et détendu dans un paysage apaisant.
Réveil : pour se réveiller en meilleure forme, respirer profondément, étirer les jambes, les bras, la nuque et enfin ouvrir les yeux.

Limiter la sieste à 20 minutes sinon cela risque de perturber votre cycle de sommeil et de vous conduire à un désordre physiologique qui se traduit par un état de malaise, d’inconfort et de faiblesse.

Pour arriver à s’endormir il faut se détendre. C’est question d’entraînement : plus vous pratiquerez, plus vous aurez de facilités pour vous endormir.

En s’entraînant tous les jours, on peut apprendre passer de la sieste de 20 minutes à la micro sieste de 5 minutes de repos.

La sieste de 20 minutes

C’est la sieste idéale pour se ressourcer car elle permet au cerveau de recharger les batteries, d’évacuer les tensions et de récupérer son manque de sommeil.

S’installer confortablement, être à l’aise, enlever ou délasser ses chaussures et  vérifier que personne ne viendra perturber ce moment de repos.

Si vous pouvez : tamiser la lumière, décrocher le téléphone, mettre un masque de sommeil et des boules Quies.

Gérer le temps en mettant un minuteur à 25 minutes.

La sieste de 10 minutes

C’est le même principe que la sieste de 20 minutes mais en version plus courte. Etre assis confortablement dans votre siège, se pencher en avant en reposant votre tête sur vos bras croisés, qui sont posés sur le bord du bureau.

la sieste de 5 minutes

Comment récupérer en 2 minutes ? C’est la micro-sieste ou sieste flash qui est un moment de détente où vous vous trouvez à la limite entre l’éveil et le sommeil.

  • Fermer les yeux 1 à 5 minutes.
  • Se détendre physiquement et mentalement
  • respirer lentement par une respiration ventrale .

Siestes, micro-siestes ou autres pauses relaxation, n’hésitez pas à vous octroyer ces moments de détente. Cela peut paraître une perte de temps mais au contraire vous gagnerez énormément en efficacité en étant plus énergique, plus concentré et bien plus productif que si vous travaillez non-stop sans prendre en considération les besoins de votre corps.

Partager cet article

Articles qui pourraient vous intéresser...
Les maladies rhumatismales désignent les affections touchant essentiellement certaines parties du corps, dont les os,
Vous ne pouvez être reconnu inapte à votre poste de travail, qu’après avoir passé une
Vous passez beaucoup de temps sur votre ordinateur que ce soit au travail ou chez
Les maux de tête ou les picotements au niveau des yeux sont fréquents quand on
Les salariés confrontés au stress au travail ne se sentent pas « heureux » et
L'addiction au travail concerne les personnes très motivées et très investies dans leur travail. Elles
Un commentaire
  • Top ! Je pensais justement parler de ce sujet et votre article m’a donné de précieuses informations. Personnellement, je coupe la poire en deux et je dors 15 minutes. Je trouve que c’est vraiment le top : ni trop court ni trop long.

    Au plaisir,

    Nathan

Laisser une réponse