Comment faire face au harcèlement en milieu professionnel ?

Comment gérer le harcèlement moral dans le cadre de votre travail.

Comment faire face au harcèlement en milieu professionnel ?

4608 3456 Marie-Pierre

De nombreux salariés sont victimes de harcèlement sur leur lieu de travail.

Ces agissements ont des conséquences néfastes sur la productivité, le bien-être au travail, ainsi que sur la santé physique et mentale des employés qui en sont la cible.

Les pouvoirs publics, qui ont pris conscience de l’ampleur de ce phénomène, souhaitent que la prévention de ces risques se généralise. En effet, la plupart des organisations cherchent à mettre en place de solutions pour éviter de telles situations.

Si vous êtes actuellement victime de ce qui peut rapidement devenir un véritable enfer psychologique, voici quelques conseils pour vous aider à faire face.

Identifier la nature du harcèlement

En milieu professionnel, on distingue deux types de harcèlement, répondant à des critères précis : le harcèlement moral et le harcèlement sexuel. Il est essentiel que vous ayez pris connaissance de ces critères pour qualifier les faits dont vous êtes victime.

Par définition, le harcèlement moral consiste en des agissements répétés ayant pour effet une dégradation des conditions de travail. Ainsi, ces actes sont susceptibles de porter atteinte aux droits et à la dignité du salarié, d’affecter sa santé physique ou mentale, ou encore de mettre en péril son avenir professionnel.

Quant au harcèlement sexuel, il s’agit de propos et/ou comportements à connotation sexuelle répétés. Ces agissements peuvent porter atteinte à la dignité de l’employé par leur caractère dégradant, ou bien favoriser une situation intimidante, hostile ou offensante.

Le harcèlement sexuel s’apparente aussi à pressions graves, répétées ou non, exercées afin d’obtenir un acte de nature sexuelle.

Si vous émettez des doutes concernant la nature des actes que vous avez subi, n’hésitez pas à contacter un avocat pour obtenir plus de précisions.

Ne pas culpabiliser

Votre harceleur cherche à vous déstabiliser et à vous manipuler. Pour l’en empêcher, la première étape est de prendre du recul sur la situation et de vous déculpabiliser.

Si le harcèlement moral est déjà enclenché, il est important de rester impassible face aux attaques de votre harceleur. Certes, cacher l’emprise qu’il a sur vous n’est pas chose aisée.

Mais sachez que son unique but est de voir les réactions que ses actes suscitent chez vous. Il vous faut donc parvenir à feindre l’indifférence, voire à répondre sur le ton de l’humour.

Enfin, retenez que si vous êtes irréprochable dans votre travail, il sera beaucoup plus difficile pour votre bourreau de s’en prendre à vous ou de vous pousser à la faute.

Réunir des preuves

Si vous rapportez les faits que vous avez subi à votre employeur ou à un juge, ces derniers ne pourront agir qu’en l’existence d’éléments de preuves concrets. En effet, si vous êtes dans l’incapacité de prouver vos dires, votre demande sera probablement rejetée.

Avant d’entamer toute procédure, voici le type des preuves recevables que vous pouvez recueillir :

  • Toute preuve écrite (mail, sms, courrier, etc.), obtenue de manière légale, c’est-à-dire sans piratage de mot de passe.
  • Une attestation rédigée par une personne témoin du harcèlement. Les témoignes sont d’une aide précieuse car ils confirment vos dires auprès du juge. Mais c’est aussi le type de preuve le plus compliqué à obtenir, car nombreux sont les salariés qui refusent d’accuser leurs collaborateurs, en particulier lorsqu’il s’agit d’un membre de la hiérarchie.

Bien entendu, vous pouvez collecter ces preuves par vos propres moyens. Mais pour plus d’efficacité et de rapidité, il est possible de recourir aux services d’une agence de détective privé.

Certaines sont spécialisées dans les investigations liées au droit du travail, et plus particulièrement au harcèlement en milieu professionnel. En savoir plus.

Le rapport d’un détective privé constitue donc une troisième forme de preuve. Leur intervention peut s’avérer très efficace car, en tant que professionnels, ils sont autorisés à photographier des agissements suspects, à auditionner d’éventuels témoins, à écouter des discussions, etc.

S’adresser au bon interlocuteur

Bien souvent, parler du harcèlement dont on est victime n’est pas chose aisée et cela demande beaucoup de courage. Ce n’est pas facile de se confier à son employeur sur les souffrances que l’on vit sur le lieu de travail.

Pourtant, il s’agit de la meilleure chose à faire pour que des mesures soient prises et pour mettre fin à cette situation. En effet, le dirigeant de votre entreprise a l’obligation de veiller à votre santé physique et mentale, et d’assurer de bonnes conditions de travail. S’il est trop difficile d’en parler de vive voix, adressez-lui un courrier dans un premier temps.

Si le harcèlement dont vous êtes victime provient de votre supérieur, il s’agit alors d’harcèlement managérial.

Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers les membres du comité social et économique, vers un médecin du travail, ou encore un inspecteur du travail.

Dans tous les cas, il convient de ne surtout pas rester dans le silence, car une telle situation pourrait avoir de graves conséquences.

Les solutions appliquées en entreprise face au harcèlement

Les entreprises ont de plus en plus conscience de ce phénomène et tentent de mettre des solutions en place pour prévenir le harcèlement quel qu’il soit, et éviter les risques psycho-sociaux.

Par exemple, de nombreuses entreprises décident d’organiser des formations, afin d’informer les salariés.

Ces formations dispensées par des organismes professionnels servent à créer des prises de conscience, à briser les idées reçues et à indiquer la conduite à tenir si l’on est témoin ou victime de harcèlement au travail.

Il est également possible d’établir une charte dans l’entreprise, rappelant l’interdiction de toute forme de harcèlement.

Très populaire aux Etats-Unis, les chartes contiennent des exemples de situations ou d’actes répréhensibles, par exemple. Aussi, certaines entreprises mettent en place un mail ou un numéro de téléphone spécialement conçu pour recueillir les témoignages des victimes.

Comme vous l’aurez compris, il est primordial d’agir pour éviter que cette situation s’installe et s’aggrave. Le harcèlement physique ou moral concerne un nombre important de salariés en milieu professionnel, et il est important de ne pas rester sous silence, car des solutions existent.

Anouk Renaud, Investipole

Avez-vous vécu des situations de harcèlement au travail, comment les avez-vous gérées ?

 

Partager cet article

Articles qui pourraient vous intéresser...
Pendant longtemps, vous avez laissé vos émotions au pas de la porte de votre entreprise
Avoir une bonne relation avec soi, c'est plus de bien-être au travail ! Si vous
Les conflits, les désaccords, les malentendus et l’incompréhension sont des sources de mal-être au travail
Avoir de bonnes relations de travail est l’un des éléments clés du bien-être au travail.
La bienveillance envers soi est une posture à développer pour avoir une meilleure relation avec
Vous êtes épuisé nerveusement et physiquement car une fois de plus, vous avez accepté de

Laisser une réponse