Luminothérapie au travail : comment pratiquer ?

La luminothérapie au travail constitue la solution idéale pour améliorer le bien-être des salariés et leur productivité

Luminothérapie au travail : comment pratiquer ?

870 580 Marie-Pierre

Travailler dans un bureau pendant des heures sans être exposé à la lumière naturelle du soleil, peut nuire à la santé mentale et physique. Dans ce cas, la luminothérapie au travail est une solution à envisager.

Car un manque de soleil peut notamment entraîner une carence en vitamine D, mais bien plus grave, cela peut bouleverser l’horloge biologique interne.

Afin de simuler la lumière du soleil au travail,  la luminothérapie  constitue la solution idéale pour améliorer le bien-être des salariés et leur productivité.

Le principe de la luminothérapie

La luminothérapie est une médecine douce qui consiste à s’exposer devant une lumière artificielle à large spectre. Il s’agit d’une thérapie qui consiste à pallier le manque d’exposition au soleil ou à la luminosité naturelle.

Cette lumière artificielle imite d’ailleurs les rayons du soleil, qui agissent sur l’organisme comme un stimulateur des hormones sérotonine et mélatonine.

Ces hormones sont responsables de la régulation du rythme circadien, la capacité de l’organisme à alterner la nuit et le jour en un cycle de 24 heures.

Lorsque ce rythme est déréglé, de nombreux maux apparaissent : stress, déprime, troubles de sommeil, manque d’énergie et vitalité, etc.

Ainsi, la luminothérapie permet de maintenir le bon fonctionnement de cette horloge biologique interne et par l’occasion d’améliorer plusieurs points de l’organisme.

Effets de la luminothérapie sur le bien-être au travail

La luminothérapie au travail permet de compenser le manque de lumière des  salariés, des travailleurs de nuit, qui n’ont pas le temps de profiter de la lumière du soleil ou de faire des activités extérieures.

Elle permet de leur apporter vitalité et énergie, afin de rester motivés et efficaces au bureau.

Cette thérapie aide également les travailleurs à régler leur horloge biologique interne pour qu’ils puissent avoir une meilleure qualité du sommeil.

Par conséquent, ils peuvent rester concentrés et productifs. Une pratique régulière de luminothérapie au travail permet d’éviter la dépression, le turn over ou le burn-out.

Comment pratiquer la luminothérapie au travail ?

Pour simuler la lumière du soleil au travail, il faut du matériel spécifique pour obtenir une lumière bleue ou blanche avec un éclairage suffisant. Plusieurs options sont possibles :

  • Opter pour un éclairage de bureau à intensité lumineuse variable entre 1000 à 2500 LUX. Les travailleurs peuvent s’exposer pendant 30 minutes à 2 heures selon l’emplacement de l’éclairage.
  • Opter pour un éclairage avec une intensité lumineuse, entre 5000 à 10.000 LUX dans des salles de repos ou salles communes et s’y exposer en comité pendant 20 à 30 minutes environ. La luminothérapie Beurer propose de nombreuses puissances adaptées à tout usage.
  • Porter des lunettes de photothérapie pour les travailleurs mobiles qui se déplacent très souvent. Les rayons ultraviolets pénètreront directement dans la rétine pour atteindre le cerveau. Ce type de lunettes est très efficace pour traiter les décalages horaires.

Partager cet article

Laisser une réponse