Améliorer le bien-être des salariés avec un équipement de protection confortable et qualitatif

Améliorer le bienêtre des salariés avec un équipement de protection confortable et qualitatif

Améliorer le bien-être des salariés avec un équipement de protection confortable et qualitatif

507 413 Marie-Pierre

L’employeur est dans l’obligation d’assurer l’intégrité physique et mentale de ses salariés. Il doit également profiter des innovations technologiques afin d’améliorer leurs conditions de travail et favoriser le bien-être des salariés.

La sécurisation des salariés doit être défini dans le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) de l’entreprise. Ce document répertorie l’ensemble des risques de chaque poste exercé au sein de l’entreprise.

L’employeur doit ensuite mettre en face de chaque risque des solutions collectives ou individuelles, et également former ses salariés à la prévention. La protection collective sera par exemple des tapis de sol pour les personnes qui piétinent, des rembardes de sécurité pour les salariés qui travaillent en hauteur ou encore des aspirations de solvants pour les personnes travaillant avec de la colle.

Lorsque la protection collective ne peut plus assurer son rôle, c’est la protection individuelle qui prend le relais. Ainsi on équipe les salariés de masques, lunettes, vêtements de protection ou encore chaussures de sécurité.

L’employeur peut se cantonner à fournir le strict minimum à ses salariés de façon a être dans la légalité face à ce que demande le code du travail, à savoir : “mettre à la disposition des travailleurs les équipements de travail nécessaires, appropriés au travail à réaliser ou convenablement adaptés à cet effet, en vue de préserver leur santé et leur sécurité” (article R4321-1 du code du travail).

Cependant de nos jours le bien-être des salariés au travail est un véritable facteur de recrutement. Les nouvelles générations auront plus tendance à prioriser leur qualité de vie, au salaire ou au titre. Dans certaines zones urbaine, les journée de télétravail sont par exemple de éléments de négociation pour l’acceptation ou non d’un poste.

Le travailleur est donc de plus en plus soucieux de son bien-être dans son milieu professionnel et il va être regardant sur la considération de l’entreprise à son égard. Voyons dans cet article comment l’équipement alloué aux salariés peut très nettement améliorer leur bien-être physique et mental.

Le bien-être physique

Un espace de travail lumineux, des outils fonctionnels et modernes, des chaussures de sécurité légères et confortables. C’est indéniable, c’est appréciable de travailler dans de bonnes conditions notamment pour son bien-être physique.

Avec un outillage pensé de façon ergonomique on limite par exemple l’apparition des Troubles Musculosquelettiques (TMS) qui sont avec les lombalgies le « mal du siècle » du milieu professionnel. En 2017 l’assurance maladie relevait que 87 % des maladies professionnelles reconnues par le régime général étaient des TMS ou des lombalgies.

Les TMS sont des maladies professionnelles qui sont longues à éradiquer et peuvent dans certains cas éloigner des personnes du circuit professionnel sur de longues périodes. Les causes des TMS sont parfois difficile à identifier c’est pour cela que l’intervention d’un ergonome peut être une bonne option, même pour de la prévention.

Un équipement de qualité améliore donc la santé et les performances des travailleurs. Si l’on prends l’exemple des équipements de protection individuelle, on peut relever de véritables améliorations technologique qui apportent aujourd’hui de véritables solutions au bien-être des travailleurs.

Les vêtements et chaussures de sécurité sont par exemple de plus en plus proches de la tenue de sport. Composées de matériaux souples, légers et respirants, les chaussures de sécurité sont par exemple de plus en plus qualifiées de « baskets de sécurité » comme c’est la cas chez le spécialiste français www.s24.fr.

Si la chaussure de sécurité ou le vêtement de travail sont souvent considérés comme un mal nécessaire par les employeurs, un budget de plus juste pour être dans la légalité, il faudrait plutôt les voir comme des investissements pour la performance et le bien-être des salariés.

Rien de mieux que des chaussures lourdes et rigides pour faire avancer un salarié à reculons. En fournissant des chaussures de sécurité souples et légères on réduit les sur-sollicitassions musculaires et articulaires pour ainsi limiter la fatigue quotidienne.

Le bien-être mental

Comme le dit l’adage « Bien dans ses baskets, bien dans sa tête». Une personne mal à l’aise dans ses vêtements, ses chaussures ou encore avec son outil de travail risque de se focaliser sur cet inconfort et perde sa motivation voire d’avoir « une dent » contre son employeur.

Bien équiper ses salariés c’est leur prouver de la considération. Avec des jeunes générations de plus en plus en quête de sens et d’équilibre vie privée / vie professionnelle, ce point de la considération des entreprises pour les salariés va devenir prépondérant pour fidéliser les salariés et éviter un turn over important.

Une personne qui s’équipe ou qui équipe ses salariés correctement valorise le travail et donc le travailleur. C’est un message important qui permet de ne pas rompre le dialogue employeur / employé.

De surcroît, dans une société où l’apparence prend de plus en plus de place, les jeunes générations soignent également leur image même au travail. Tout le monde préfère travailler dans une entreprise qui véhicule de bonnes valeurs et a une image moderne et dynamique.

D’ailleurs en équipant convenablement ses salariés, une entreprise créer de véritables ambassadeurs. Dans le cas contraire elle s’entoure de détracteurs.

Prendre en considération le bien-être physique et psychologique des travailleurs c’est donc accroitre leur bien-être général, leur motivation et leur fidélité à l’entreprise.

Partager cet article

Laisser une réponse