Vélotaf : avantages et bienfaits d’aller travailler à vélo

Aller au travail à vélo, tous les conseils pratiques...

Vélotaf : avantages et bienfaits d’aller travailler à vélo

594 420 Marie-Pierre

Le vélotaf est l’alternative si vous en avez assez des bouchons, du métro ou du bus pour aller travailler. Si vous cherchez un moyen de transport qui vous apporte du bien-être au travail, la solution est d’aller au travail en vélo.

Phénomène très développé dans les pays nordiques, le vélotaf est la contraction de vélo et taf (travail). En France, le nombre de vélotafeur augmente chaque année pour utiliser ce moyen de déplacement. Certains ont fait le choix de se rendre au travail en vélo électrique.

Ce n’est plus un effet de mode car aller à vélo au travail n’a que des avantages. Agréable et pratique, c’est une solution excellente pour la santé, rapide, écologie et économique.

Certes se mettre au vélo, et quitter le confort de votre voiture pour vos trajets domicile-travail, n’est pas toujours une décision facile à prendre.

Voici donc tous les effets positifs, et les conseils à suivre pour optimiser votre pratique du vélo au travail.

Aller au travail en vélo : les bienfaits

Sur votre santé physique

Même si vous n’êtes pas sportif, il n’est plus à démontrer les bienfaits du vélo sur la santé. Les salariés qui vont au travail à vélo ont 15% d’arrêts maladies en moins que ceux qui utilisent un moyen de transport passif.

Le vélotaf est la solution idéale pour pratiquer une activité physique et régulière au quotidien. C’est même plus efficace que la salle de sport pour se maintenir en forme, et éviter la sédentarité !

Pédaler tous les jours sur votre vélo vous permet de :

  • perdre du poids,
  • vous muscler,
  • lutter contre les maladies cardio-vasculaires,
  • réduire les risques de cancer.

Donc se rendre au travail à vélo augmente votre espérance de vie !

Vous pensez que pratiquer cette activité physique en milieu urbain n’est pas idéale à cause de la pollution ? Il s’avère que c’est à vélo que l’on est le moins exposé aux polluants.

D’ailleurs, comme le montre cette étude, les risques n’atteindront jamais ceux des bienfaits sur votre santé au travail.

Sur votre productivité au travail

Se déplacer à vélo est un gain de temps !

Le vélotaf vous permet de réduire votre temps de trajet. Vous évitez les embouteillages, et ce mode de transport est plus rapide que votre véhicule ou les transports en commun.

Avec un bon entraînement, vous pouvez rouler en moyenne entre 17 et 23 kms/heure en vélo, contre 15 kms/heure en moyenne en voiture.

Vous n’êtes donc plus stressé, et moins énervé qu’au volant !

En effet, la pratique du vélo libère des endorphines, ce qui diminue le stress et l’anxiété. Mais aussi de la dopamine, un neurotransmetteur clé du cerveau qui joue sur la motivation, la productivité et la concentration.

Votre performance au travail sera donc votre récompense !

Sur votre budget

Le vélotaf représente des économies non négligeables par rapport à un trajet en voiture. Aller au travail à vélo est l’un des moyens de transport ultra économique en comparaison du coût de 0,269 € par kilomètre en voiture.

De plus, vous pouvez bénéficier de deux dispositifs pour vous inciter à choisir ce mode de transport.

Indemnité kilométrique vélo

Votre employeur peut vous verser une indemnité kilométrique vélo pour tout ou partie des frais engagés. Le montant de cette prime est de 0,25 centimes d’euros par kilomètre sur la base du trajet le plus court entre votre domicile et l’entreprise.

Cette indemnité est exonérée d’impôt sur le revenu, limitée à 200 euros par an.

Prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique

Si vous choisissez d’aller au bureau à vélo, sachez que vous pouvez bénéficier d’une aide accordée par l’Etat sous certaines conditions pour l’acquisition d’un vélo électrique.

Plus d’infos ici sur le bonus vélo à assistance électrique

Autre avantage, aller au travail à vélo est écologique, vous contribuez ainsi à préserver l’environnement. Un vélotafeur pollue moins, et cela réprésente 700 kg de CO2 en moins chaque année.

Vélotaf : préparer votre 1er trajet

Vous êtes maintenant décidé à vous rendre au travail à vélo, mais concrètement comment faire ?

Pour ne pas vous décourager dès les premiers jours, voici quelques conseils pour vous aider à débuter dans les meilleures conditions.

Sachez toutefois que pour aller au travail en vélo, cette pratique est plutôt conseillé pour des distances de moins de 10 kilomètres.

Un vélo adapté et en bon état

Si aucun vélo n’est contre-indiqué pour le vélotaf, certains modèles pourront être inadaptés. Il vous faudra probablement acheter un nouvel équipement.

Car en ville, il faut bien voir pour pédaler en toute sécurité. Quel modèle de vélo choisir ? Celui le plus adapté aux déplacements urbains.

Ainsi votre VTT ou votre vélo de route sont idéals pour vos balades dans la nature, mais vous serez penché en avant, ce qui limite la visibilité du cycliste en ville.

Pour des trajets plus longs, optez pour le VTC (Vélo Tout Chemin). Avec ses roues de bonne taille et ses vitesses, aller au travail en vélo sera plus facile.

Mais le vélo de ville type “bicyclette” sera plus confortable, plus pratique avec une bonne conduite et une meilleure visibilité. L’enjambement est bas, avec une position sans risque pour le dos. Cependant choisissez ce modèle pour des trajets courts.

Si vous ne possédez pas encore de vélo, l’acquisition VAE (vélo à assistance électrique) sera un très bon choix.

Si vous choisissez d’utiliser votre vélo actuel, il est également recommandé de bien penser à faire une révision pour vérifier son bon état de fonctionnement (pression des pneus, freins, éclairage, klaxon), et éviter les problèmes techniques dès votre premier trajet !

De même, comme vous allez vous rendre au travail à vélo, le vélotaf va le mettre à rude épreuve. Il sera donc judicieux de procéder à son entretien et son nettoyage au moins 2 fois/an.

Les équipements

Préparez aussi vos équipements pour optimiser votre déplacement :

  • Kit de réparation,
  • Vêtement de rechange
  • Pompe à vélo
  • Sac à dos
  • Casque
  • Une gourde pour vous hydrater

Vous pouvez également opter pour système de bagagerie (panier, porte-bagages ou sacoches), pour transporter vos affaires (ordinateur, affaires personnelles).

Ne vous chargez pas trop pour éviter les efforts et le risque de transpiration. C’est l’un des avantages du vélo électrique : on ne transpire pas (ou moins).

Les vêtements de vélo de ville

Vos vêtements habituels ne seront pas forcément adaptés pour parcourir les kilomètres jusqu’à votre lieu de travail.

Sans un équipement de cycliste, votre décision de vous rendre au travail à vélo ne durera pas très longtemps.

Préférez des vêtements chauds ou respirants, et surtout une tenue de pluie si la météo est risquée.

Le vélotaf quand il pleut ?

C’est certain qu’il est plus agréable de pédaler avec le soleil et le ciel bleu ! Vous serez certainement tenté de laisser votre vélo au garage les jours de pluie… mais c’est aussi ces jours là qu’il y a le plus de bouchons et d’accidents.

Alors quelle que soit la météo, pratiquer le vélotaf ! Petit à petit cela deviendra une habitude.

Équipez-vous de vêtements de pluie (veste et pantalon) étanches pour rester au sec même en costume ou en tailleur !

Emmenez toutefois des vêtements de rechange au cas où. Pensez aussi à prendre une paire de chaussure de rechange dans votre sac ou votre porte-bagages.

Par ailleurs, rouler pas beau temps et par temps mouillé, ce n’est pas la même chose. Vous devrez apprendre à rouler sous la pluie. Un conseil, portez des vêtements avec des couleurs lumineuses pour être plus visible des automobilistes.

Que faire de votre vélo au travail ?

Dernier point à envisager : avez-vous une solution pour stocker votre vélo sur votre lieu de travail ?

Disposez-vous d’un parking à vélos, d’une cour d’entreprise ou d’un mobilier urbain (barrières, arceau de stationnement, poteau…) ? Pour éviter les risques de vol, prévoyez un antivol très résistant de type «U» pour la sécurité de votre vélo.

Veillez à attacher votre vélo dans un endroit éclairé et fréquenté et plutôt que dans un endroit isolé. Et pour vous garantir en cas de vol, faites marquer votre vélo (Bicycode) pour le retrouver !

En mettant en application tous ces conseils, vous deviendrez vite un adepte du vélotaf !

Et vous, êtes-vous un vélotafeur ? Quels sont vos conseils pour rendre ce mode de transport encore plus agréable ?

 

Partager cet article

Laisser une réponse